Soutenir

le retour à l'emploi des actifs les plus fragiles

Soutenir le retour à l'emploi des actifs les plus fragiles

    Les enjeux

    Les régimes complémentaires mettent en œuvre des actions pour aider les personnes les plus fragilisées à retrouver un emploi, c'est-à-dire les personnes en situation de handicap psychique et en situation de chômage de longue durée.

    Ces actions viennent compléter celles menées par d’autres acteurs dont c’est la vocation première.

    Les perspectives globales d’amélioration de ces populations au regard de l’emploi demeurent en effet faibles. Or, ces situations de rupture ont un impact fort sur le niveau et les conditions de leur future retraite et sur l'équilibre actuel des régimes de retraite.

    Les moyens

    L’Agirc et l’Arrco s’investissent, en complémentarité des dispositifs existants, auprès de populations en situation de rupture, sans perspectives d’emploi à moyen ou long terme afin de favoriser leur réinsertion, tant économique, que sociale et sociétale.

    L’expérience acquise par les institutions de retraite complémentaire au cours de ces dernières années et leur résultat - taux de retour à l’emploi supérieur à 60% dans les Espaces Emploi accueillant des populations fragilisées - montre l’efficacité de ces dispositifs.

    Les axes stratégiques

    • Renforcer, en complémentarité des autres acteurs sociaux, le retour à l'emploi pour les personnes en situation de fragilité. 
    • Favoriser l'accès et le maintien en emploi des personnes en situation de handicap, en particulier psychique.

    Deux types d’actions mises en œuvre

    Ce sont les actions communes à toutes les caisses de retraite Agirc et Arrco :

    • Structurer des actions concourant au retour à l’emploi des personnes les plus vulnérables, c'est-à-dire les chômeurs de longue durée,
    • Cibler des populations en situation de handicap, en fonction des résultats de la recherche-action engagée en 2012, pour favoriser leur autonomie et leur intégration sur le marché de l’emploi.