L'Agirc et l'Arrco

    01/10/2018

    Le prélèvement à la source entre en vigueur le 1er janvier 2019. Il permettra de supprimer le décalage d’un an entre la perception du revenu et le paiement de l’impôt qui s’y rapporte. Concrètement, le retraité paiera en 2019 l’impôt sur sa retraite perçue en 2019.

    Le montant de l’impôt sera toujours calculé par l’administration fiscale. Celle-ci transmettra chaque mois à la caisse de retraite complémentaire du contribuable le taux de prélèvement à appliquer sur son allocation et éventuellement sur sa pension de réversion. La caisse de retraite prélèvera alors l’impôt puis le reversera à l’administration fiscale, le mois suivant. Si le retraité n’est pas imposable, rien ne change pour lui. Il ne paiera pas d’impôt sur le revenu.  Au final, seules les modalités de collecte de l’impôt seront changées, et non son calcul.

    A savoir : Si le retraité a engagé en 2018 des dépenses d'accueil dans un établissement pour personnes dépendantes (EHPAD), elle bénéficiera dès début 2019 d’un acompte de crédit d’impôt de 60 %. Le solde lui sera versé à compter de juillet 2019 après la déclaration de revenus qui permettra de déclarer le montant des dépenses engagées en 2018 ouvrant droit au crédit d’impôt.

    Pour toute question sur le prélèvement à la source, l’administration fiscale est l’interlocuteur privilégié des contribuables. 

    Pour en savoir plus : prelevementalasource.gouv.fr

     Numéro 0811 368 368 (prix d’un appel plus 6 centimes d’euro la minute).