2011 : "Préserver l'équilibre pour prévenir les chutes"

    Méthodologie

    Les centres de prévention Agirc-Arrco réalisent le repérage de la totalité des facteurs de risques de chutes et proposent des séances de prévention des chutes. Ce repérage se fait dans le cadre des actions individuelles des centres, c’est-à-dire la consultation, composée d’un entretien, puis d’un examen clinique.
    L’analyse épidémiologique des données recueillies entre le 1er juin 2010 et le 15 janvier 2011 a été effectuée à partir de l’outil commun de recueil des données (logiciel Askamon), implanté dans tous les centres de prévention Agirc-Arrco.
    Ainsi, la présente étude : « Préserver l’équilibre pour prévenir les chutes » propose d’évaluer la réalité des chutes dans la population accueillie dans les centres de prévention et l’impact des actions collectives menées par ces centres sur le ressenti des personnes d’une part, et sur leur équilibre physique d’autre part.
    Elle permet ainsi de comparer le ressenti à des critères objectifs, à l’aide du recueil statistique individualisé.

    Les résultats de l'étude

    Les données recueillies lors de la consultation mettent en évidence notamment :

    • les relations entre l’échec au test de la station unipodale, indicateur de risque de chute, et l’âge, l’existence de problèmes orthopédiques ou la prise de médicaments,
    • la relation entre le risque de chute et l’obésité
    • le risque de chute pourrait commencer à augmenter dès la classe d’âge des 55-74 ans et non uniquement avec le grand âge,

    Une amélioration significative des résultats, consécutive au parcours de prévention :

    • une diminution de la peur de sortir, mais pas d’amélioration du bien-être de la personne
    • une stabilité pour les actes réputés inquiétants, comme descendre un plan incliné, évoluer sur un trottoir gelé,
    • une amélioration pour les actes quotidiens comme se déplacer dans la maison, monter et descendre les escaliers, se mettre sur la pointe des pieds, se pencher pour ramasser un objet…
    • une nette amélioration de la confiance en soi, notamment pour les activités quotidiennes. Ce gain de confiance en soi, incite à une augmentation de l’activité y compris physique.

    Conclusion

    Cette étude « Préserver l’équilibre pour prévenir les chutes » atteste de l’intérêt, voire de la nécessité d’une démarche de prévention active des risques de chutes, non seulement chez les personnes âgées mais aussi en amont, dès la classe d’âge des 55-74 ans.
    Ces résultats encouragent l’Agirc et l’Arrco à poursuivre activement dans cette voie au sein des 11 centres de prévention répartis sur le territoire français.
    Ainsi, ces centres de prévention Agirc-Arrco sont des guichets uniques qui proposent un ensemble visible et cohérent d’actions de prévention de qualité pour un « bien vieillir » de leurs adhérents.
    C’est aussi une contribution notable à la réflexion engagée par les pouvoirs publics pour la mise en oeuvre d’une politique de prévention des risques de dépendance, véritable enjeu de notre société.

    Consulter l'étude "préserver l'équilibre pour prévenir les chutes"