Donner les clés du bien vieillir

    Appels à projets

    Un appel à projets du département du Gard en cours :

    Appel à initiatives 2017 de de la Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d'Autonomie des Personnes âgées.

    Consulter le site Internet dédié

    Les enjeux de la prévention

    La seconde orientation prioritaire de l’action sociale définie pour la période 2014-2018 a pour objectif de Donner les clefs du bien vieillir.

    Avec le vieillissement démographique, le nombre de personnes âgées, voire très âgées, augmente. Le nombre de personnes en perte d'autonomie s’accroît. D’où la nécessité d’une politique de prévention pour préparer et accompagner l’avancée en âge dans de bonnes conditions. Donner les clefs du bien vieillir, c’est permettre à chacun de devenir acteur de son vieillissement, vivre en meilleure santé et conserver son autonomie plus longtemps, bref, préserver sa qualité de vie.  

    En France, nombre d’acteurs agissent dans le domaine de la prévention et du bien vieillir : les institutionnels, les collectivités territoriales, les acteurs sociaux, les professionnels de santé etc.

    Pourtant, à ce jour, le constat reste mitigé en particulier en ce qui concerne l’espérance de vie sans incapacité et l’intégration d’une véritable démarche globale de prévention, démarche pourtant préconisée à l’international et depuis fort longtemps.

    Sur le territoire français, ce sont davantage les préconisations liées aux pathologies qui sont privilégiées. Or, les leviers à mobiliser sont ailleurs.

    Les données internationales estiment jusqu’à 40 % d’économies de coût global, les effets de l’intégration, à tous les niveaux d’une dynamique préventive.

    Depuis plusieurs années, les régimes Agirc et Arrco militent en faveur d’une  démarche globale de prévention. Ils ont mené des actions innovantes : le service Sortir Plus qui favorise le lien social, la création de 16 centres de prévention qui sensibilisent au bien vieillir. Dans ces centres, des études ont été réalisées qui participent à une meilleure connaissance des ressorts préventifs (Etudes nationales annuelles réalisées par les centres de prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco, sur le Bien Vieillir, la prévention des chutes, la mémoire et le sommeil) 

    Les moyens

    L’objectif recherché est d’inciter chaque personne en activité ou retraitée à prendre une part active dans la gestion de son propre vieillissement. En  adaptant son mode et ses conditions de vie, les risques de fragilité, voire de perte d’autonomie, sont réduits et l’espérance de vie sans incapacité  augmente.  

    La prévention n’occulte ni le libre choix, ni les compétences individuelles, au contraire.

    Voilà plus de 40 ans que l’Agirc et l’Arrco se sont engagées dans une démarche active de prévention globale et ont acquis, dans ce domaine, une forte compétence via les centres de prévention, les ateliers, les programmes Santé en mouvement etc.

    Les moyens

    L’objectif recherché est d’inciter chaque personne en activité ou retraitée à prendre une part active dans la gestion de son propre vieillissement. En  adaptant son mode et ses conditions de vie, les risques de fragilité, voire de perte d’autonomie, sont réduits et l’espérance de vie sans incapacité  augmente.  

    La prévention n’occulte ni le libre choix, ni les compétences individuelles, au contraire.

    Voilà plus de plus de 30 ans que l’Agirc et l’Arrco se sont engagées dans une démarche active de prévention globale et ont acquis, dans ce domaine, une forte compétence via les centres de prévention, les ateliers, les programmes Santé en mouvement etc. 

    Les axes stratégiques

    • Renforcer les démarches de prévention primaire et en développer l’accès aux actifs de plus de 50 ans
    • Promouvoir ou encourager l’engagement social des retraités
    • Développer des actions destinées à lutter contre la vulnérabilité liée à l’avancée en âge. La vulnérabilité est définie comme la conséquence d’un fait générateur externe, social ou familial, entraînant une situation de détresse sociale qui nécessite un accompagnement professionnel dédié s’appuyant sur le service Orizea.

    Deux types d’actions mises en œuvre 

    Les actions communes à toutes les caisses de retraite Agirc et Arrco (encore appelées socle commun)

    • Harmoniser et faire évoluer le modèle des Centres de prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco pour en optimiser le fonctionnement et renforcer leur coordination,
    • Organiser un développement territorial et partenarial des Centres de prévention,
    • Bien Vieillir Agirc-Arrco, voire dupliquer le modèle avec d’autres acteurs,
    • Produire des études d’impact, innovantes et crédibles, de la prévention primaire, médico-psycho-sociale, pour valoriser et essaimer les bonnes pratiques,
    • Garantir l’accès au dispositif Sortir Plus sur tout le territoire,
    • Mettre en œuvre, sur tous les territoires, la coordination des actions collectives (exemple : la santé en mouvement) avec les régimes de base.

    Les actions spécifiques menées par les caisses de retraite concourant à la mise en œuvre des axes stratégiques.